Musée de l’Histoire Vivante
Musée d’Histoire sociale et ouvrière

Accueil > Activités pédagogiques > Ateliers documentaires > Le mouvement ouvrier de 1848 au Second Empire

Le mouvement ouvrier de 1848 au Second Empire

Ce nouvel atelier documentaire vise à montrer quelles ont été les tensions entre la bourgeoisie et les classes ouvrières avant et après la révolution de février 1848, tensions qui, même après la proclamation de la seconde république ont perduré. En dépit de mesures espérées dont l’adoption du suffrage universel, est apparu que tous n’avaient pas les mêmes intérêts ni même les mêmes idéaux et la République tant souhaitée n’avait pas le même visage pour tous ni nécessairement le même drapeau (voir Alphonse de Lamartine en 1848) : les ouvriers parisiens la veulent “démocratique et sociale” là où les gouvernements successifs la veulent conservatrice et libérale.
Les différentes crises qui avaient touché de plein fouet la classe ouvrière fragilisée dès les années 1840 avaient laissé espérer que le droit au travail soit vraiment reconnu afin de garantir à tous et toutes de vivre décemment de leur labeur. L’idée de créer un ministère du Travail fut même avancée par certains radicaux et socialistes dont en particulier Louis Blanc dès 1839.
Aussi, la création des ateliers nationaux afin de donner de l’ouvrage, même mal payé donna de l’espoir à ceux et celles qui étaient au chômage. Et leur fermeture programmée qui allait laisser sur le pavé de nombreux ouvriers, déclencha une insurrection populaire réprimée sans ménagement les 24,25 et 26 juin 1848. L’irruption de la lutte des classes creusera désormais une ligne de fracture qui dominera le paysage politique français pour longtemps car en dépit de la répression et de l’installation d’une république conservatrice après l’élection à la présidence de Louis Napoléon Bonaparte, l’espoir de voir advenir d’une République universelle, démocratique et sociale ne disparaît pas et fera désormais partie de l’identité profonde du mouvement ouvrier français.


La Parisienne Vive la Réforme ! A bas Guizot ! Journée du mercredi 23 février 1848 Journée du 24 février 1848 Proclamation faite sur les barricades par Villiaumé Proclamation du gouvernement provisoire. « Au peuple français » Les membres du gouvernement provisoire Alexandre-Albert Martin, connu sous le nom d'Ouvrier Albert (...) Louis Blanc (1811-1882) Bourgeois et ouvriers. Voyons Bourgeois….. George Sand (1804-1876) Barricade de la rue du Petit-Pont- Rue Saint-Antoine Souvenirs des journées de juin 1848 État nominatif des insurgés de juin E. Cavaignac, chef du pouvoir exécutif, a bien mérité de la patrie LN Bonaparte élu président de la République, le 20 décembre 1848 Affiche électorale Les Orphelins. Départ des transportés. « Allez et enseignez » (St Mathieu). (...) 7 heures du matin, le 24 février 1848 15 mai 1848 dédié à l'Assemblée nationale

Conditions de consultation et d’utilisation
la consultation de nos fonds se fait sur rendez-vous. L’utilisation de documents iconographiques issus de nos collections est soumise à autorisation. Pour toutes demandes de consultation, d’utilisation ou de reproduction, merci de bien vouloir nous adresser votre demande en écrivant à Véronique Fau-Vincenti ou à Éric Lafon.


Musée de l’Histoire Vivante - 2016

Musée de l’Histoire vivante
Association loi 1901 reconnue d’intérêt général
31 bd Théophile-Sueur - 93100 Montreuil
info@museehistoirevivante.fr
01 48 54 32 44
Responsable de la publication : Pascale Favel
Conception du site : Benoît Labourdette
Hébergeur du site : o2switch
Propriété intellectuelle
Toute utilisation de la reproduction
des éléments présentés sur ce site
est interdite hormis pour une consultation
individuelle et privée.